Beaucoup de praticiens craignent que les consentements éclairés détaillés ne soient anxiogènes pour les patients et que ce soit un motif de refus de la chirurgie. On constate que la réalité est autre. Les consentements des chirurgiens, notamment esthétiques, montrent que ce n’est pas le cas. Ce document a été élaboré sur la base d’une expérience de plusieurs dizaines d’expertises judiciaires et des critiques des experts, des décisions judiciaires dans lesquels j’intervenais et procès ordinaux disciplinaires. Il en résulte que la transparence et l’information adaptée ainsi que le sérieux professionnel doivent primer sur certaines craintes non fondées. Alors, sans réticence aucune, soyons exhaustifs…

Retrouvez cet article sur : www.lefildentaire.com – “Consentement éclairé préalable à un traitement d’apport osseux et de pose d’implants”

Voyez votre activité en grand

L’activité médicale n’est pas incompatible avec la rentabilité professionnelle. Faites appel à des professionnels compétents en matière dentaire et du juridique pour vous aider à vous développer.