Lorsque l’on évoque un sujet aussi sensible que l’usure dentaire, indépendamment des causes initiatrices d’un tel problème, se poseront les questions de la réhabilitation et réparation des tissus agressés, du devis ainsi que, bien entendu, des cotations et des remboursements éventuels. D’abord, la reconstitution d’usure dentaire peut-elle générer des remboursements ? Comment sont interprétés les textes en cas de rajout par composite ou par inlay-onlay…

Retrouvez cet article sur : www.lefildentaire.com – “L’usure et la CCAM”

Voyez votre activité en grand

L’activité médicale n’est pas incompatible avec la rentabilité professionnelle. Faites appel à des professionnels compétents en matière dentaire et du juridique pour vous aider à vous développer.